Horaires et itinéraires TEC

Publié le

Report des modifications de lignes prévues le 1er septembre à Namur : pourquoi ? 

Le Conseil d’Administration du TEC Namur-Luxembourg a validé les itinéraires et horaires des nouvelles lignes entre Belgrade et Jambes/Erpent, qui rencontrent à la fois les objectifs poursuivis par le TEC et la grande majorité des besoins exprimés par la population à travers un processus participatif inédit. 

En proposant ces changements, le TEC Namur-Luxembourg entend non seulement adapter l’offre de transport en commun à l’évolution du territoire et de la démographie, mais aussi améliorer la qualité de l’air et de la vie en milieu urbain. 

A ce titre, les premiers mois d’exploitation des bus hybrides électriques confirment les performances attendues : la consommation et donc l’émission de polluants de ces 11 premiers bus baissent de quelque 40 % par rapport aux bus diesel classiques ! Avec l’installation de la prochaine station de rechargement à Belgrade, la réduction atteindra plus de 70 % entre Belgrade et Erpent, et permettra de circuler majoritairement en mode zéro émission dans les quartiers. Dans la mesure où le TEC Namur-Luxembourg a comme contrainte de réaliser tous ces développements (évolution des lignes, acquisition de véhicules plus propres) sans budget complémentaire, donc à coût public constant, le challenge est de taille. 

La conception d’une nouvelle offre de transport entraîne assez logiquement la réorganisation des prestations des conducteurs : cette étape ne pouvait être menée qu’après la connaissance des conclusions issues des ateliers participatifs citoyens. A cet égard, les représentants du personnel viennent de formuler une série d’exigences liées à ces prestations, notamment en matière de répartition des pauses sur les nouvelles lignes mais aussi sur des lignes non impactées par le nouveau réseau.

Régulièrement, la définition des horaires d’une ligne est source d’avis différents : aligner les horaires théoriques sur les temps de parcours les plus perturbés reviendrait à faire circuler les bus la plupart du temps à l’avance ou à leur imposer des arrêts longs pour respecter les horaires. Les sociétés de transport public se basent donc sur un grand nombre de données observées et définissent des temps de parcours par tranche horaire qui répondent à une majorité de situations. Dans certaines conditions de circulation, les bus d’un réseau de transport peuvent  se présenter en retard par rapport à l’horaire théorique, sans qu’il ne soit possible de résoudre ce problème via des mesures internes. La seule vraie solution réside en la création de mesures pour stabiliser les temps de parcours (priorité aux feux, bandes bus, schémas de circulation en faveur des solutions de mobilité les plus durables, …). 

Le TEC, la Ville de Namur et le SPW travaillent quotidiennement à diminuer et fiabiliser les temps de parcours, dans l’intérêt premier des milliers de Namurois empruntant les transports en commun mais également dans celui des conducteurs de bus rencontrant des difficultés croissantes à respecter leur feuille de route. Ces dernières années, de nombreux aménagements ont été réalisés en ce sens et d’autres sont au programme des gestionnaires de voiries dans les prochains mois.

La ligne 9, dont la révision n’était pas prévue dans ce paquet de modifications nécessaires, a fait l’objet d’une demande d’adaptation des temps de parcours à la réalité : les conditions de circulation se sont en effet empirées progressivement ces dernières années, notamment à Flawinne. Cela illustre à nouveau l’absolue nécessité de continuer à réduire et stabiliser les temps de parcours des bus en particulier en milieu urbain, afin d’apporter une vraie solution durable et efficace de déplacements pour un maximum de personnes.  

Par ailleurs, pour des raisons indépendantes du TEC Namur-Luxembourg, la nouvelle station de rechargement de Belgrade ne sera mise en service que fin 2017. Cette station sur la future ligne A permettra de réduire encore fortement la pollution des bus et de circuler majoritairement en mode électrique dans certains quartiers de Belgrade et Jambes/Erpent.
L’intégration de ces enjeux complémentaires nécessitant de nouvelles études et une nouvelle concertation interne, il a été décidé de reporter l’application de la mise en œuvre du nouveau réseau au 1er janvier 2018. Les nouveaux horaires seront communiqués courant novembre. 

Le TEC Namur-Luxembourg rappelle néanmoins que les modifications de réseau projetées permettront tous les déplacements actuels et maintiendront, voire amélioreront  la proximité de service dans les quartiers vers les écoles ou vers les centres de Namur et de Jambes.
 

Tenez-nous au courant !