Votre avis nous intéresse

Fruit d’une collaboration et d’un travail de longue haleine entre le TEC, la Ville de Namur et la Wallonie, NAM’IN MOVE entend continuer en intégrant les besoins et attentes de la population au cœur de sa démarche.  Bien qu'il y ait beaucoup d'éléments techniques ou économiques qui limitent les évolutions, la contribution des utilisateurs quotidiens permet entre autres d'adapter ou d'affiner les projets.

Que pensez-vous de NAM’IN MOVE?

Vous avez des suggestions, des recommandations ou vous êtes, au contraire, satisfait de ce nouveau projet ? Laissez-nous vos impressions. Celles-ci seront examinées périodiquement et alimenteront notre projet. Note : aucune réponse individuelle ne sera envoyée mais toutes les contributions seront analysées. Attention : les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Accéder au formulaire en ligne

Vous voulez donnez votre avis en particulier sur le projet d’évolution du réseau à Belgrade et Jambes/Erpent ?

 Remplissez le questionnaire jusqu’au 12 février. 

Accéder au questionnaire

Vous pouvez également participer à nos ateliers participatifs pour faire entendre votre voix.
Toutes les informations ici

 

Pendant la durée du processus participatif, la FAQ ci-dessous n'est pas tenue à jour.
Dès la fin de ces ateliers, les questions qui en émaneront y seront intégrées.


Foire aux questions :

(cliquez sur une question pour voir la réponse)

Vu le manque d'informations précises sur le site "namimove.be", pouvez-vous précisez les mesures mises en œuvre à travers le projet NAM'IN MOVE?

La portée du site web est d'expliquer et d'illustrer les principes de mobilité à l'horizon 2020, à travers des exemples concrets. Les projets concrets de modification de lignes ou de services, quant à eux, nécessitent des études et concertations considérables avant de pouvoir être communiqués. Dès lors, chaque modification fera l'objet d'une communication spécifique. 

Suite au plan d'économie auquel est soumis le TEC, comment la mise en œuvre du projet NAM'IN MOVE sera t-elle financée?

Dans la mesure où les budgets d'exploitation des lignes de bus ne sont pas en augmentation, et que les coûts de production ont tendance à augmenter en raison de la baisse des performances (vitesse plus faible liée à la circulation, blocage de bus, …), il  n'est pas prévu d'augmenter globalement le volume d'offre mais bien de rendre cette dernière plus efficace à coût constant, pour le TEC et l'ensemble de la population. Le contexte budgétaire incertain et délicat, que connaissent tous les services publics, est une raison supplémentaire de s'assurer que les services de demain seront plus performants.

Quels sont les modifications des lignes 2b et 11? Quels sont les arrêts abandonnés?

Les réponses à une modification spécifique des services du TEC sont reprises dans la rubrique "Actualités".

Quels sont les futurs itinéraires des lignes desservant le quartier de Saint-Servais?

Le plan des lignes modifiées est disponible dans la rubrique Actualités sur naminmove.be, et également à l'ESPACE TEC de Namur. 

Le TEC envisage t'il d'améliorer les liaisons entre des villages proches de Namur vers les écoles du centre ville ?

Le TEC a bien l'intention d'améliorer les liaisons entre certains villages et la ville, identifiés comme bourgades dans le schéma de structure de Namur. Cela ne sera probablement pas possible à court terme, l'opération requérant des budgets récurrents supplémentaires qui ne sont pas disponibles pour l'instant. D'autres projets pourraient néanmoins déjà améliorer la mobilité dans les zones plus rurales à court-moyen terme, mais ils nécessitent encore des développements.

Le TEC prévoit-il de desservir de nouveaux quartiers tels que celui "des Hauts de Meuse" à Erpent?

Dans la mesure où les budgets d'exploitation des lignes de bus sont stables ou en légère diminution, il  n'est pas en genéral pas envisageable d'augmenter globalement le volume d'offre mais bien de rendre cette dernière plus efficace, pour le TEC et l'ensemble de la population. Cela étant, des développements locaux sont envisageables, ainsi que des services complémentaires aux lignes pour donner un accès minimal au transport en commun. A ce titre, le schéma de structure de Namur, validé en 2012, identifie les zones prioritaires à urbaniser et donc à (mieux) desservir par le TEC. Plus d'infos.

Quelles sont les modifications apportées sur les lignes desservant Saint-Servais et le plateau d'Hastedon?

Le plan des lignes modifiées est disponible dans la rubrique Actualités sur naminmove.be, et également à l'ESPACE TEC de Namur.

Flexiligne est-il un nouveau service mise en place dans le cadre de NAM'IN MOVE?

Il existe en effet des projets de transport plus flexibles à l'étude, que le TEC espère pouvoir lancer dans les mois qui viennent. Ces transports viennent compléter l'offre classique de manière à assurer le meilleur service possible compte tenu des moyens disponibles.

Pourquoi le réseau urbain est il conçu en étoile?

Le réseau TEC namurois suit la logique du territoire urbanisé namurois. Celui-ci s'est développé le long d'axes en étoile, eux-même conditionné par des contraintes topographiques ou hydrologiques.

Afin d'éviter les ruptures de charge, pourquoi la gare n'est-elle pas le terminus des lignes urbaines?

Cela éviter justement une série de rupture de charge (des correspondances obligées), mais la raison principale est que tout réseau de bus nécessite des temps de pause au terminus, et donc de l'espace pour stationner les bus durant quelques minutes, voire plus. Pour éviter de devoir arrêter plusieurs minutes les presques 1.000 (!)  départs quotidiens de lignes urbaines devant la gare, le réseau urbain est donc conçu principalement selon une logique de ligne périphérie-centre-périphérie. Au contraire, le réseau périurbain, composé de lignes et de bus venant des campagnes extérieures (jusque 50-60 Km), est conçu de manière périphérie (lointaine) - centre, avec un terminus nécessaire à Namur. Les bus et leurs conducteurs doivent en effet repartir vers leur région d'origine.

Le TEC prévoit-il de rafraichir le marquage de l'arrêt situé "Avenue Baudouin"?

De manière générale, la gestion de voirie et des infrastructures revient aux villes et à la région. Nous suivons cependant ce type de demandes et la relaierons aux services concernés.

Il y a-t-il des mesures mises en œuvre pour lutter contre le parking sauvage?

Le TEC et ses voyageurs sont en effet parmi les premiers à souffrir des incivilités, dont le stationnement illicite. La police locale, la Ville de Namur et le TEC mènent des actions régulières en la matière.

Quel est l'intérêt de présenter une vidéo qui énonce des projets non validés voire d'ores et déjà aux oubliettes (nouveau palais des expos)?

La vidéo du site naminmove.be a été réalisée avant que l'on apprenne que le projet de palais des expositions à Belgrade n'était pas retenu pour les fonds FEDER. La portée de la vidéo est d'illustrer les principes de mobilité à l'horizon 2020, à travers des exemples concrets. Les projets concrets de modification de lignes ou de services, quant à eux, nécessitent des études et concertations considérables avant de pouvoir être communiqués. Dès lors, chaque modification fera l'objet d'une communication spécifique. 

Quelles sont les modifications envisagées sur les lignes urbaines telle que la ligne 5 desservant deux hôpitaux?

Les hôpitaux sont des lieux majeurs structurant, qui continueront à être desservis avec un niveau de service égal ou supérieur. Les projets concrets de modification de lignes ou de services, quant à eux, nécessitent des études et concertations considérables avant de pouvoir être communiqués. Dès lors, chaque modification fera l'objet d'une communication spécifique. Le TEC proposera de rencontrer les directions des établissements en cours d'étude les concernant.

Quelles sont les mesures mises en œuvre pour améliorer le respect des horaires?

Le TEC et ses voyageurs sont en effet parmi les premiers à souffrir de ce manque de fiabilité des horaires. Cette situation est essentiellement dûe à un trafic routier croissant mais variable, mais également à des incivilités comme des stationnements illicites bloquant la progression des bus. La plupart des carrefours étant saturés en heures de pointe, les solutions sont étudiées au cas par cas. En général, c'est un ensemble de mesures qui permettent d'améliorer les choses : optimisation de la gestion des carrefours à feux via des systèmes dit "intelligents", interaction entre l'ordinateur de bord du bus et le feu via un serveur centralisé, mesures locales de priorisation des transports en commun, essentiellement là où ceux-ci transportent des milliers de voyageurs chaque jour (axes structurants), ...

Le lieu choisi pour installer le P+R de Bouge est-il judicieux?

Une étude approfondie a identifié ce lieu comme pertinent, notamment en raison de la présence d'une ligne de bus à haute fréquence. En effet, un P+R n'est efficace que s'il est connecté au centre-ville par une ligne de bus à haute fréquence (5 à 10 minutes) en heures de pointes, et une fréquence minimale en heures creuses. Dans la mesure où un km de bus coûte approximativement 5 €, une ligne de ce niveau, si elle était créée de toute pièce, coûterait annuellement de l'ordre de 1 million d'€. Dès lors, il est logique d'installer des P+R là où une offre de lignes est déjà présente, éventuellement optimisée / améliorée.

Y a-t-il des mesures envisagées pour fluidifier la circulation sur la chaussée de Louvain?

Il existe un projet visant à accorder des mesures de priorité aux bus sans léser dans l'ensemble les automobilistes empruntant l'axe. Toute modification de voirie nécessitantun permis fera l'objet d'une information publique selon les règles en vigueur.

Le TEC prévoit-il d'instaurer un système de navettes gratuites intras-muros?

Non. Ce système à Mons est actuellement financé par la commune, mais cette dernière n'a plus les moyens de l'assumer. Différentes études montrent que la gratuité du transport en commun (en général) est une fausse bonne idée dans la mesure où elle attire surtout les piétons, et ne fait pas diminuer le nombre de voitures en circulation. Une large enquête du TEC en 2012 a montré que les utilisateurs des bus en Wallonie demandaient des améliorations d'abord sur la fiabilité, la capacité, le confort, la vitesse des bus avant l'aspect tarifaire. Enfin, à Namur, environ 50 % du coût du réseau urbain est financé par les recettes de trafic. Les supprimer reviendrait immédiatement à diminuer les services de moitié.

Quelles mesures de mobilités seront mises en place dans le cadre de NAM'IN MOVE pour remédier au problème de circulation et de parking dans le quartier de Saint Servais (Bomel)?

La question est en cours d'analyse auprès des services communaux compétents. Merci pour votre patience.

Les dernières news

Report des modifications de lignes prévues le 1er septembre à Namur : pourquoi ? 

Horaires et itinéraires TEC

Report des modifications de lignes prévues le 1er septembre à Namur : pourquoi ? 

Publié le

Le Conseil d’Administration du TEC Namur-Luxembourg a validé les itinéraires et horaires des nouvelles lignes...

Lire la suite
Quartiers de Jambes/Erpent et Belgrade | Le réseau finalisé

Horaires et itinéraires TEC

Quartiers de Jambes/Erpent et Belgrade | Le réseau finalisé

Publié le

Ce 2 mai, le TEC Namur-Luxembourg a présenté à la presse et à la population le résultat du processus participatif...

Lire la suite
Participez à la conférence publique du mardi 2 mai 2017 !

Horaires et itinéraires TEC

Participez à la conférence publique du mardi 2 mai 2017 !

Publié le

Dès le 1er septembre 2017, le réseau de bus des quartiers de Jambes/Erpent & de Belgrade sera amené à évoluer,...

Lire la suite

Tenez-nous au courant !